Un éleveur ardéchois tente le tout pour le tout pour sauver ses poules

Dans l’obligation de se séparer de la totalité de ses poules pour respecter des critères de rentabilité, un éleveur ardéchois a lancé ce mois d’août 2019, un appel à l’aide via le site de l’association Altervita. Parce qu’il aime ses poules et qu’il considère qu’elles méritent une meilleure fin que l’abattoir, l’éleveur a décidé de les céder à quiconque souhaiterait leur offrir une seconde vie. Ainsi, ce ne sont pas moins de 3 000 poules à sauver qui étaient proposées à l’adoption.

Nous vous apprenons aujourd’hui que l’ensemble de ces cocottes ont trouvé preneur. Une belle victoire pour l’éleveur. L’opération qui devait durer jusqu’au 5 septembre 2019 est donc close.

sauver-3000-poules

Une seconde opération réussie pour l’éleveur avicole

L’année dernière, l’éleveur avait déjà tenté l’expérience et réussi à sauver 1 001 de ses précieuses cocottes, grâce à la collaboration d’Altervita. Cette année, il a donc décidé de tripler l’objectif avec pas moins de 3 000 poules à sauver de l’abattoir.

Pour adopter des poules, rien de plus simple, il suffisait de remplir un formulaire sur le site de l’association. Aujourd’hui, le formulaire est clos, mais il est toujours possible d’entrer en contact avec Altervita, au cas où un adoptant se désisterait via la page https://framaforms.org/adoption-de-poules-de-reforme-2019-1563721431.

Un processus performant et protecteur envers les poules

Parce que le bien-être des poules est au centre des préoccupations dans l’ensemble de ce processus, les adoptions se sont faites selon un système bien précis.

D’abord, parce qu’une poule n’est pas censée vivre seule, pour des éleveurs débutants, l’adoption de 2 poules minimum étaient obligatoire (4 dans le cas où un coq était présent dans la basse-cour). Par ailleurs, après avoir adopté une ou plusieurs poules, le nouvel éleveur recevait de nombreux conseils pratiques pour bien s’occuper de ses nouveaux animaux de compagnie : nourriture, enclos, santé, etc. Pour tout savoir sur les poules et bien s’en occuper, l’éleveur comme l’association n’ont rien négligé.

Un prix plutôt symbolique pour l’achat d’une ou plusieurs poules

3 euros par poule, un prix plutôt symbolique qui permet en réalité de couvrir les frais de sauvetage engagés par l’association, ainsi que le vermifuge administré aux cocottes avant leur départ vers leur nouvelle maison.

Un prix rendu possible par le fait que l’éleveur ait décidé de ne pas se rémunérer dans cette opération. Un choix qui démontre véritablement son souhait unique de trouver un nouveau foyer pour ses volailles. Un beau geste du début à la fin en somme !

A propos de l’auteur

Bonjour à tous, je m'appelle Fred ! Je suis un éleveur amateur de poules. Je travaille dans le domaine du web, d'où ce site. J'habite à la campagne, en Bourgogne et je vous partage ma petite expérience d'éleveur, en espérant que l'information que je vous apporte puisse vous être utile.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire:







Vous souhaitez acheter sur Amazon ? Soutenez les entreprises françaises ! 🇫🇷 Voir les produits des entreprises françaises
+