La poule rousse

Issue de plusieurs croisements réalisés dans le but de créer une poule très rustique, et excellente pondeuse, cette poule est aujourd’hui une championne de la productivité. C’est d’ailleurs pour cette raison que la poule rousse est malheureusement la poule la plus utilisée en élevage intensif destiné à la production d’œufs.

En dehors de ça, la poule rousse est une très jolie cocotte au caractère très affectueux et sociable. Elle est d’ailleurs l’une des poules favorites des éleveurs amateurs débutants dans ce domaine, tant ses qualités en font une poule facile à élever.

Aussi bonne pondeuse, que couveuse, la poule rousse est sans aucun doute une poule à connaître. Découvrez son profil complet dans la suite de cet article.

poule-rousse

La poule rousse, son histoire en quelques mots

La poule rousse n’est pas une race à proprement parler. La poule rousse est ce que l’on appelle une hybride moderne, créée à la suite de plusieurs croisements.

Ainsi, on retrouve chez la poule rousse plusieurs variétés dont la majorité est originaire des Etats-Unis comme la Bovans, la Lohman, la Brown, la Warren...

C’est d’ailleurs pour cette raison que la couleur de la poule rousse peut parfois varier d’un sujet à l’autre, allant du roux clair au plus foncé.

Caractéristiques de la poule rousse

Son gabarit :

La poule rousse est une poule de race légère avec un poids compris entre 2 et 2.5 kg.

Ses œufs :

La poule rousse pond de jolis œufs de taille moyenne et à son image : roux !

Par ailleurs, avec une bonne alimentation et un cadre de vie sain, la poule rousse est capable de pondre environ 300 œufs par an. De quoi vous délecter tout au long de l’année, d’autant plus si vous en possédez plusieurs. En effet, si les unes sont en pause, vous serez pratiquement assuré de récolter des œufs tous les jours grâces aux autres.

Son caractère :

Si la poule rousse est principalement reconnue, c’est bien sûr pour ses qualités d’excellente pondeuse. Mais vous allez pouvoir constater que cette poule fermière a bien plus encore à offrir.

Très rustique, elle est, en effet, très facile à élever et très docile. Son caractère sociable et affectueux aidant, vous ne tarderez pas à découvrir à quel point elle peut être intelligente et attachante. D'ailleurs, les enfants l’adorent !

La poule rousse est capable de comprendre de nombreux mots et deviendra l’une des stars de votre basse-cour en peu de temps. Tel un petit chien, lorsque vous la laissez en liberté, elle risque fortement de vous suivre partout dans le jardin.

Sa durée de vie :

La poule rousse vit en général entre 4 et 5 ans.

Adopter une poule rousse

Pour adopter une poule rousse au sein de votre élevage, rien de plus facile ! La poule rousse est en effet la race la plus répandue sur les marchés, mais pas seulement.

De nombreux éleveurs en sont spécialistes, et on en trouve de fait de nombreuses dans les petites annonces.

Son prix : entre 10 et 20 euros selon les éleveurs.

De plus, la poule rousse étant comme je le disais une poule surexploitée dans l’industrie agroalimentaire pour la production d’œufs, il est possible d’adopter (ou plutôt de sauver) des poules de batterie en réforme (c’est-à-dire destinées à l’abattage).

Quelques conseils pour bien élever vos poules rousses

La poule rousse est une poule qui mérite qu’on s’occupe bien d’elle. Ainsi, voici quelques astuces qui vous permettront d’en prendre soin comme il se doit.

Alimentation :

Comme la plupart des poules, la poule rousse doit être nourrie à 80 % avec un mélange de grains, concassés de préférence (cela leur permettra d’être mieux assimilés).

La quantité à prévoir est de 150 grammes environ par jour et par individu. Si des mélanges prêts à l’emploi existent dans le commerce, vous pouvez également le réaliser vous-même. Pour ce faire, il vous faudra mélanger :

  • 6 parts de céréales (orge, blé, tournesol, maïs, triticale, par exemple)
  • 3 parts d’oléagineux et protéagineux (soja ou colza)
  • 1 part de minéraux (sodium, calcium, phosphate)

À côté de ça, assurez-vous bien que l’abreuvoir de vos poules soit toujours bien rempli et bien propre. Les poules sont des animaux qui ont besoin de boire fréquemment.

Litière :

Une bonne hygiène est primordiale dans un poulailler. Pour cela, il est recommandé de changer la litière de préférence toutes les semaines.

Concernant le tiroir à déjection et l’espace situé en dessous des perchoirs, une feuille de papier journal, ou des copeaux de bois ou de chanvre, vous aideront à maintenir une plus grande propreté.

En revanche, il faudra prévoir de la paille de blé dans la partie pondoir.

Vermifuge :

Vermifuger ses poules une fois par an est vivement conseillé, au début du printemps, pour éviter tout problème de parasitage interne.


Autres races de poules