La poule Gâtinaise

La poule Gâtinaise est une très belle poule blanche qui se remarque au premier coup d’œil dans une basse-cour. Cette poule originaire du Centre - Val de Loire a de quoi séduire tant ses qualités sont nombreuses.

Focus sur une belle cocotte qui n’en finira pas de vous surprendre !

La poule Gâtinaise, son histoire en quelques mots

La poule Gâtinaise est une poule qui trouve ses origines dans la région du Gâtinais dont elle a pris le nom. Une région qui comprend la Seine-et-Marne, l’Essonne, l’Yonne, et le Loiret.

poule-gatinaise

La Gâtinaise est depuis longtemps, et jusqu’à aujourd’hui, largement prisée tant pour ses œufs, que pour sa chair délicate. De plus, elle est réputée excellente couveuse est donc très utilisée pour la reproduction. Autant dire que son CV est complet et idéal.

Encore mieux, la Gâtinaise est une poule très rustique donc très facile à élever. Par ailleurs, elle est assez précoce au niveau de la ponte ce qui plaît énormément aux éleveurs familiaux qui peuvent alors récolter leurs premiers œufs assez rapidement.

Bon à savoir : une variété naine de la Gâtinaise existe depuis les années 1980.

Caractéristiques de la poule Gâtinaise

Son gabarit :

La poule Gâtinaise est une poule de race de moyen gabarit affichant un poids à l’âge adulte d’environ 2.5 kg. Physiquement, il s’agit d’une belle poule, à la silhouette légère, élégante et plutôt élancée.

Ses œufs :

La Gâtinaise est capable de produire 200 œufs par an. Des œufs d’assez gros calibre d’un blanc immaculé.

Son caractère :

La Gâtinaise est une poule très attachante, qui bien que délicieuse, vous sera parfois difficile de mettre au fond de vos assiettes.

En effet, très sociable et affectueuse, la Gâtinaise est un véritable animal de compagnie, qui est d’ailleurs très apprécié des plus petits. Il n’est alors pas rare de la voir se balader à vos côtés dans le jardin, et de profiter de votre compagnie comme le ferait un chien.

C’est notamment cette qualité qui en fait une véritable mère poule ; très attentionnée et protectrice avec ses poussins.

Sa durée de vie :

La race poule Gâtinaise vit plus ou moins 10 ans, comme c’est le cas de la plupart des poules pondeuses qui bénéficient d’un habitat adapté et d’une bonne alimentation.

Adopter une poule Gâtinaise

Afin d’être sûr d’acquérir une véritable Gâtinaise de race, je vous recommande de vous adresser au Gâtinais Club de France qui vous indiquera les adresses d’éleveurs spécialisés près de chez vous.

Si vous en trouvez sur les marchés, par précaution, mieux vaut vous abstenir. En effet, certains revendeurs peu scrupuleux n’hésitent parfois pas à proposer de pâles imitations de poule de race au prix fort à de nouveaux éleveurs encore peu expérimentés.

Son prix : à partir de 25 euros selon les éleveurs et la qualité du spécimen proposé.

Quelques conseils pour bien élever vos poules Gâtinaises

Si la poule Gâtinaise est une poule rustique demandant peu d’attention particulière, il lui faudra néanmoins un minimum d’espace pour s’épanouir : au moins 5 m² de parcours herbeux extérieur par individu.

De plus, les Gâtinaises peuvent sans problème être mélangées avec plusieurs autres de leurs semblables de même gabarit comme la poule Marans par exemple.

Alimentation :

La poule Gâtinaise s’accommodera du régime de base pour poule pondeuse, c’est-à-dire d’un mélange multi céréales à 80 %.

Les 20 % restants devront se constituer de compléments alimentaires qu’elles pourront soit trouver dans leur parcours herbeux, soit en apport de votre part (coquilles d’huître broyées, insectes séchés, etc.).

Vous pourrez également leur proposer quelques restes de nourritures provenant de votre cuisine, à condition qu’ils fassent partis des aliments autorisés pour les poules.

Litière :

Un poulailler est un espace qui doit être bien entretenu et bien propre. Pour cela, la litière (tiroir à déjection et espace sous les pondoirs principalement), doit être changée préférablement chaque jour. Si cela n’est pas possible, un minimum d’une fois par semaine est à maintenir.

Par ailleurs, le grand nettoyage du poulailler doit être observé chaque mois, dont une fois par an avec entretien du bois et nettoyage en profondeur avec Karcher si possible.

Une hygiène impeccable vous aidera à éviter de nombreuses maladies, ainsi que d’éventuelles invasions de parasites (poux noirs et rouge notamment).

Vermifuge :

Le vermifuge n’est absolument pas facultatif lorsque l’on possède des poules. En effet, pour la santé de vos animaux, il est important de préserver leur flore intestinale qui peut parfois être attaquée par de nombreux parasites.

Pour cela, des cures préventives à base de plantes existent, et représentent une excellente alternative aux produits médicamenteux classiques.

Un parasitage interne peut tuer une poule en seulement quelques semaines s’il n’est pas pris en charge rapidement. Ainsi, mieux vaut prévenir que guérir en optant pour une cure à réaliser au printemps de préférence.


Autres races de poules