Comment construire un poulailler ?

Les poules sont des animaux attachants, bien loin du cliché d’animaux idiots qu’on leur prête souvent. Je possède des poules depuis de nombreuses années et il me paraît inimaginable de vivre sans elles. J’adore les voir se promener dans mon jardin et j’apprécie les délicieux œufs frais qu’elles me procurent.

Pour que leur ponte soit optimale mais aussi pour leur sécurité, il est indispensable d’avoir un poulailler où les poules pourront se reposer et être à l’abri d'éventuels prédateurs. À la base, mon poulailler est un modèle tout fait que j’ai acheté. Par la suite, comme j’aime bricoler, j’ai ajouté différents éléments au poulailler afin de le personnaliser, de le rendre plus pratique et plus confortable pour mes poules.

Construire son propre poulailler peut paraître difficile et je le comprends puisque moi-même, je n’ai pas eu le courage de me lancer dans un tel chantier dès le début. Cependant, si vous avez quelques aptitudes en bricolage, la construction d’un poulailler est loin d’être une épreuve insurmontable. Même pour les novices c’est faisable, et c’est un bon moyen d’aborder le bricolage et le DIY. De plus, construire un poulailler c’est surtout offrir à ses poules l’abri le plus adapté en s’inspirant çà et là des poulaillers présents dans le commerce.

Si vous désirez vous lancer dans ce projet, j’ai regroupé les principaux conseils pour que vous puissiez y arriver.

Construire son poulailler ou l'acheter tout fait ? 

Quand on a besoin d’un poulailler pour abriter ses poules, on a le choix entre deux solutions. La première consiste à acheter un poulailler et la seconde vise à le construire. Chacune de ces deux solutions à ses avantages et ses inconvénients.

Acheter un poulailler


On trouve des poulaillers dans les animaleries et les rayons animaux de différents commerces. Pour un choix plus vaste, je recommande de passer par internet. Sur les grandes boutiques en lignes, on trouve de nombreux poulaillers et en plus les prix sont généralement plus intéressants.

Les avantages

  • La simplicité, puisque vous n’avez plus qu’à assembler les différentes pièces et vous pouvez même vous faire livrer le poulailler déjà assemblé
  • L’assurance d’avoir un poulailler fonctionnel et qui répond à vos critères d’achat : type de poulailler, dimensions, capacité d’accueil, matériaux…
  • Un large choix de poulaillers

Les inconvénients

  • Le prix, puisqu’acheter un poulailler coûte plus cher que de le construire
  • On ne trouve jamais le modèle parfait
  • Pas vraiment écologique

Construire un poulailler


La construction d’un poulailler n’exige pas des compétences poussées en maçonnerie. Le but n’est pas de réaliser un chef-d’œuvre d’architecture ou une construction répondant à des normes précises, mais de construire un abri confortable pour ses poules.

Les avantages

  • On gère tout de A à Z, c’est-à-dire que l’on va choisir la forme du poulailler, ses dimensions, les matériaux, son aménagement…
  • Cette solution est plus économique que l’achat d’un poulailler, car même cumulées, les fournitures coûtent moins cher
  • Le plaisir de bricoler et de voir le poulailler se construire petit à petit
  • La possibilité de le personnaliser au fur et à mesure que de nouvelles idées nous viennent
  • Une solution plus écologique si on prend soin de bien choisir ses matériaux
  • La seule façon d’avoir le poulailler parfait

Les inconvénients

  • La construction d’un poulailler prend un certain temps en fonction de votre projet et de vos compétences
  • La préparation pré-construction prend généralement encore plus de temps pour être sûr de ne rien oublier
  • Tout ne va pas se passer comme prévu, et il faudra parfois réajuster certains éléments

Un plan pour construire votre poulailler

Le plan est indispensable, car la qualité du poulailler dépend directement de sa qualité et de sa précision. Si dès le départ le plan est mal conçu, vous pouvez être sûr que vous ne rattraperez pas toutes les erreurs et que votre poulailler sera mal conçu lui aussi. À l’inverse, un plan très précis et réfléchi facilite énormément les travaux de construction.

Le plan doit notamment regrouper tous les éléments du poulailler, leurs dimensions et la façon dont ils seront positionnés.

Le problème, c’est que la mise en place d’un plan ne s’improvise pas du jour au lendemain. Et même si l’on ne parle que d’un poulailler et pas d’une construction plus complexe, réaliser un plan n’est pas évident quand on n’a pas l’habitude. Je dois admettre que si vous n’avez pas un minimum d’esprit logique, dessiner le plan risque d’être assez compliqué.

Dans tous les cas, je recommande vivement de vous inspirer de différentes sources pour réaliser le plan de votre poulailler. On trouve notamment de nombreuses sources d’inspiration sur internet. Je vous conseille également le livre Construire un poulailler écrit par Hervé Husson. Il regroupe 12 modèles de poulailler à réaliser soi-même. Il s’adresse autant aux bricoleurs amateurs qu’aux plus confirmés. Il s’agit de poulaillers qu’on retrouve à différents endroits en France. Grâce à ce livre, vous allez apprendre à construire un ou plusieurs poulaillers parmi les suivants :

  • Petit poulailler démontable
  • Le poulailler polyvalent (démarrer un petit élevage pour augmenter son cheptel ensuite)
  • Petit poulailler volière, le poulailler nomade
  • Le poulailler montagnard (pour les régions venteuses et froides)
  • Grand poulailler à intérieur modulable
  • Poulailler simple ou double parquet (le modulable, pour deux configurations selon la taille du cheptel)
  • Poulailler sur pilotis anti-prédateurs
  • Poulailler spécial pondeuses
  • Poulailler double parquet (pour accueillir des poules, mais aussi des dindons, paons, pintades.)
  • Grand poulailler volière
  • Poulailler forestier (s’intègre parfaitement dans un jardin)
  • Petit poulailler octogonal (allie esthétisme et fonctionnalité)

Les questions à se poser avant de fabriquer un poulailler

Comme je viens de l’évoquer, la préparation précédant la construction du poulailler et l’achat des matériaux est une étape cruciale, qui nécessite d’y accorder du temps. On ne se lance pas dans la construction sans avoir une idée précise de la finalité.

Il va donc falloir réaliser des plans, définir la forme du poulailler, sa capacité d’accueil, ses dimensions, par où les poules vont-elles y accéder, mais aussi comment va t’on y accéder lorsqu’il faudra le nettoyer… Idem pour les différentes parties du poulailler : perchoir, pondoirs, mangeoires, abreuvoirs…

Il faut également choisir l’emplacement du poulailler et la place qu’il occupera dans votre jardin. Pensez aussi à choisir les matériaux que vous allez utiliser. Désirez-vous construire un poulailler en bois, en parpaing ou en béton ?

Ensuite, il ne faut pas oublier de définir une zone grillagée au sein de laquelle les poules pourront se dégourdir les pattes en toute sécurité quand vous ne serez pas à proximité. Le poulailler doit également être bien isolé pour protéger les poules du froid et de la chaleur. Bien sûr, le poulailler doit être étanche et capable de résister aux intempéries. Si on construit un poulailler, c’est pour qu’il résiste de nombreuses années.

Les 7 éléments indispensables d'un poulailler

Quel que soit le poulailler que vous allez construire, j’ai regroupé les 7 éléments que vous allez forcément devoir intégrer :

》Le perchoir : l’un des endroits préférés des poules, il prend la forme d’une plateforme de préférence rectangulaire et placée à plus de 50cm de haut. N’hésitez pas à installer plusieurs perchoirs en fonction du nombre de poules que vous avez en possession.

》L’abreuvoir et la mangeoire : les poules doivent se nourrir et boire.

》Le pondoir : un endroit dédié à la ponte qui doit être confortable, à bonne température, en hauteur, éclairé et sécurisé.

》Le toit : il doit être parfaitement étanche et peut servir d’accès au poulailler lorsqu’il faut le nettoyer. Étant donné ces deux caractéristiques il est souvent préférable d’acheter un toit tout fait.

》Le bac à sable : l’espace où les poules vont éliminer les nuisibles et nettoyer leurs plumes.

》Les ouvertures avec volets : elles apportent de la lumière et aèrent l’intérieur du poulailler. Les volets servent à isoler l’intérieur.

》Le grillage : placé au niveau des fenêtres, mais également autour du poulailler, le grillage doit à la fois laisser passer la lumière et être solide.

Le choix des matériaux 

Pour construire votre propre poulailler, je recommande d’opter pour le bois. À la fois économique et facilement personnalisable, le bois est aussi écologique et chaleureux. De plus, un poulailler en bois peut facilement être réparé et modifié.

Toutefois, il existe d’autres matériaux possibles : le béton, le parpaing, mais aussi le plastique ou le métal.

Notez que la solution la plus économique et la plus simple à mettre en place est le poulailler en palettes.

Construire un poulailler avec des palettes de récupération : Mon avis

On voit régulièrement des poulaillers constitués de palettes de bois. Cette solution a l’avantage d’être très économique puisqu’on peut s’arranger pour récupérer gratuitement les palettes. Par contre, la qualité du bois n’est pas toujours au rendez-vous. Aussi, pensez à le traiter pour qu’il soit plus résistant, plus étanche et plus isolant.

En fouillant sur internet, vous trouverez de nombreuses idées pour construire un poulailler à l’aide de palettes, et certains ne manquent pas d’originalité.