Savoir bien nourrir ses poules

Pour votre élevage de poules dans votre poulailler et afin d’avoir de bons œufs, l’alimentation de vos volatiles est très importante. Par ailleurs, une bonne alimentation assure aussi une bonne santé aux animaux.

Pour le poulailler, l’alimentation doit être diversifiée, on trouve ainsi des graines, des herbes, des insectes, des fruits et aussi des déchets ménagers. Tout ceci permet aux volatiles de ne pas avoir de carence. Mais pour tout cela, faut-il encore savoir comment bien nourrir ses poules, et c’est ce que nous allons voir…

Quels sont les besoins des poules en terme d’alimentation ?

Les besoins pour les poules, au regard de l’alimentation nécessaire et, afin d’éviter les carences et maladies, représentent essentiellement des besoins en céréales et en graisses pour 70 %,  et, pour les 30 % restants des protéines qui assurent quant à elles, une bonne ponte.

La poule n’est pas très compliquée à nourrir elle se contente de beaucoup de choses, elle est omnivore, aime les insectes, l’herbe, les fruits, les déchets ménagers comme des épluchures, des pâtes etc… Par contre, au niveau des déchets verts, il existe des aliments qu’il faut éviter de donner à vos poules, c’est le cas :

  • des peaux d’oignons,
  • des restes de poireaux,
  • de la peau des agrumes,
  • de la peau des kiwis
  • de la peau des bananes
  • des restes trop salés ou épicés…

Comme dans la majorité des cas pour les poulaillers, les volatiles sont privés d’herbe fraîche et ne peuvent pas trop picorer de-ci de-là, il faut donc particulièrement veiller à une bonne alimentation.

Bien sûr, il est possible et même recommandé de leur fournir un enclos herbacé. Globalement, il faut compter environ 20 m2 par poules. Si vous pouvez prévoir un enclos très vaste, vos poules ne seront que plus heureuses. Les poules adorent gratter, chercher, picorer et par-dessus tout leur régal consiste à l’herbe…

Forcément pour un espace réduit, l’herbe est très vite engloutie, il faut donc régulièrement et quotidiennement assurer la complémentarité de cette petite alimentation. Il faut savoir que les poules ont un gros appétit. Par ailleurs, pour de bons oeufs, l’herbe ne suffit pas non plus, ainsi, les graines sont indispensables.

Le marché propose ainsi des mélanges de graines qui se composent généralement de céréales spéciales poules à savoir du blé, de l’orge et du maïs. On peut trouver aussi des granulés qui offrent tous les besoins nutritionnels aux poules.

Ces aliments conviennent donc tout-à-fait aux poules qui vivent dans des espaces fermés ou réduits, et pour les poules qui vivent en extérieur, généralement, elles trouvent tout ce dont elles sont besoin dans la nature et n’ont donc pas forcément besoin de compléments alimentaires.

Cependant, il faut reconnaître aussi que la poule adore les graines, avec une bonne poignée par jour et ce pour chacune de vos poules, elles ne seront que parfaitement comblées.

Pour l’alimentation en graines, les gammes proposent des variétés assez larges qui prennent aussi en compte l’âge des poules, évidemment, il faut savoir aussi qu’un poulet élevé pour sa chair et une poule pondeuse n’ont pas les mêmes besoins, au même titre que les poussins en ont également d’autres, il faut donc adapter la bonne alimentation à chaque individu.

Le maïs concassé est donné pour des poules que l’on veut faire grossir, on peut leur donner aussi des mélanges de graines qui contiennent aussi des coquilles broyées ou du sable, des mélanges de graines et de vitamines pour un bon équilibre, et il faut savoir que les mélanges de graviers et de sable à apporter à l’alimentation des poules restent importants pour assurer le travail du gésier.

Il n’est pas rare également que l’on donne aux poules des coquilles d’oeufs mais bien séchées au soleil au préalable, c’est très important, ou des coquilles écrasées de moules et autres crustacés. C’est un excellent apport en calcium.

Pour les coquilles de moules ou d’huîtres, il faut juste les passer au feu de cheminée ou autre pour les calciner et les broyer ensuite à l’aide d’un marteau. Il suffit ensuite d’ajouter un peu de cette poudre aux graines qui sont données chaque jour.

La quantité d’aliments pour une poule et par jour est entre 120 et 250 gr d’aliments. Il faut respecter cette moyenne et éviter de trop donner également car le surplus pourrait attirer des nuisibles et donc des bactéries et des maladies à vos poules. Mieux vaut se contenter du stricte minimum.

Comment s’y prendre pour bien nourrir ses poules ?

Il existe en effet des bonnes pratiques à connaître pour donner à manger aux poules. Il faut tout d’abord que les poules mangent toutes en même temps, pour une mangeoire, chaque poule aura besoin pour elle de 12 à 15 cm pour être à l’aise pour picorer, en enclos il faut donc disperser les graines afin que chaque poule puisse manger tranquille. Il faut que la nourriture soit bien sèche.
En extérieur, sachez aussi comme nous l’avons abordé avant, que les petits grains de sable, petits graviers doivent être également dispersés de-ci et de-là. En effet, on le sait, les poules n’ont pas de dents, ce qui laisse place à l’expression ; “le jour où les poules auront des dents…”, ainsi, les cailloux facilitent le broyage des aliments et pour les pondeuses, ajoute du minéral très utile pour la fabrication des coquilles d’oeufs.

La nourriture peut rester durant la journée, mais quand le soir arrive et que les poules rentrent, il faut veiller à ce qu’il n’y ai pas de nourriture qui traîne, pour les mangeoires il faut les fermer hermétiquement.

La poule à ses habitudes et elle aime manger à la même heure, donc soyez ponctuel !

Pour ce qui concerne l’eau, les poules boivent beaucoup, jusqu’à 1 litre d’eau il est donc important d’assurer que l’abreuvoir soit bien plein. L’eau doit être renouvelée chaque jour. Si vous devez partir, prévoyez un grand abreuvoir !

 

 

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: