Pourquoi introduire un coq au poulailler ?

En voilà une bonne question pour les amateurs de poulailler : pourquoi introduire un coq au poulailler ?

Naturellement les connaisseurs, sauront pourquoi, mais il est nécessaire d’apporter de plus amples informations aux novices qui semblent être de plus en plus nombreux à se lancer dans l’élevage de poules en créant leur poulailler.

Alors, si le coq joue tout d’abord son rôle de protecteur et de reproducteur envers les poules, son rôle est nécessaire selon l’élevage que vous souhaitez faire, pour la chair, pour les œufs, pour les poussins, là est la question ?

coq

Mieux connaître le rôle du coq au poulailler

Il aime chanter tous les matins au levé du jour, coquelet, puis poulet, appelé coq dès un an, ou chapon s’il est castré à cinq mois, voici donc notre ami le coq dans tous ses états.

Le coq au poulailler est utile pour motiver les poules à pondre bien qu’il ne soit pas non plus obligatoire pour cette tâche, en tout cas, au coeur de la basse-cour, c’est lui qui maintient l’ordre !  

A savoir qu’il faut compter un coq pour six poules car pour un nombre inférieur le coq risquerait d’épuiser ces pauvres poules. Le coq fait preuve en effet d’ardeurs et d’assiduités sur le plan sexuel qui sont telles qu’il vaut mieux lui offrir différentes partenaires !

Fier, et revêtu d’un beau plumage, le coq au poulailler donne une autre image de celui-ci, c’est ainsi !

Pour que les poules pondent, la présence d’un coq n’est pas obligatoire, même si on estime que le coq incite les poules à mieux pondre. La seule différence sera que sans coq les oeufs seront consommables mais stériles. Evidemment, pour avoir des poussins, le coq sera indispensable.
Pour le poulailler on conseille généralement d’acheter un coq de la même race que les poules, même si cela n’est pas obligatoire, cela reste conseillé.

Si vous voulez un coq du genre plus silencieux, choisissez alors le coq Orpington réputé moins bruyant que les autres !

A savoir aussi qu’en matière de chant du coq, un coq de race naine chantera de façon plus aigu, alors qu’un coq de race plus lourde aura un chant plus sourd.

Pour l’intégration du coq au poulailler, il convient de veiller surtout et en premier lieu au nombre de poules qui vont cohabiter avec lui.

Attention à la réglementation des poulaillers et surtout si vous êtes en zone urbaine, un coq peut déranger vos voisins, pensez-y !

Le coq courtise les poules et joue aussi son rôle de chef.

Pour défendre les poules le coq sait comment faire, toujours prêt à défendre ses femelles, pour cette raison, les éleveurs aiment cet acte de bravoure. Cependant, cela dépend aussi du caractère de l’animal. Le coq peut également s’avérer agressif envers d’autres animaux de la basse-cour, il peut effectivement ne pas apprécier ses concubines et peut aimer les piquer violemment à coups de bac. Dans ces conditions, mieux vaut cesser immédiatement la cohabitation !

Conseils concernant le coq au poulailler

Nous avons déjà abordé le problème un peu plus haut, attention à l’introduction d’un coq dans votre poulailler si vous êtes en ville, n’oubliez-pas que votre poulailler doit répondre à la législation et réglementation des poulaillers en France, et que pour une question de voisinage, un coq peut ne pas être une idée très judicieuse.

Si vous habitez à la campagne les choses sont évidemment différentes. Par ailleurs, si votre poulailler est vraiment minuscule, n’y pensez-pas !

Pour les races de coq conseillées outre l’Orpington dont nous avons déjà cité le nom vous pourrez opter pour Bantam de Pékin ou Nagasaki en races naines ou alors, Brahma pour plus grande race. Evitez les Gaulois, Marans, Leghorn qui ont plutôt mauvaise réputation, très bruyants et combattants.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: