Bichonnez vos poules, elles vous le rendront !

Les poules sont des animaux bien plus complexes qu’il n’y paraît. Sous leur apparente rusticité, se trouve en réalité une grande sensibilité. En effet, les poules peuvent rapidement subir les effets néfastes d’un environnement non adapté à leur mode de vie. Et cela se répercute directement sur leur moral, leur comportement, ainsi que leur capacité à produire de délicieux œufs.

Parce que les sources de stress sont multiples et parfois là où on ne les attend pas, il est important pour un éleveur amateur de connaître ces éléments perturbateurs, afin d’en préserver son cheptel. Poulailler, nourriture, espace extérieur, etc. Autant de facteurs essentiels au bien-être et au bonheur d’un élevage qui sera bien plus heureux et plus productif.

Voici dès maintenant un guide en 5 points qui vous permettra de bichonner vos poules comme elles le méritent.

prendre-soin-des-poules

Offrez leur un poulailler au top

Acheter un poulailler parfaitement bien conçu et adapté au nombre de poules de votre cheptel est la base de leur bien-être, il n’y a donc pas à tergiverser, sur ce point !

Tout d’abord, les poules ont besoin d’un minimum d’espace vital à l’intérieur de leur abri. Ainsi, il est très important de respecter les recommandations du vendeur quant au nombre de têtes par enclos.

Inutile de vouloir sur-peupler votre poulailler, cela ne ferait qu’encourager le développement des maladies, des bagarres entre cocottes, et des parasites, etc.

Un poulailler adapté est surtout un poulailler correctement conçu. C’est-à-dire :

  • Un poulailler qui comporte les différents espaces vitaux d’une poule (pondoir et nichoir principalement).
  • Un poulailler bien isolé qui protège aussi bien du froid que des fortes chaleurs.
  • Un poulailler bien aéré, mais qui ne laisse pas passer les courants d’air.

L’un des plus grands dangers pour une poule étant la stagnation d’humidité, ainsi que les courants d’air qui les rendent malades à tous les coups.

Troisième point, un poulailler adapté est un poulailler propre et sain. L’hygiène est très importante pour une poule. En effet, les fientes qui s’accumulent entraînent un dégagement d’ammoniac si elles ne sont pas régulièrement nettoyées. Des émanations qui peuvent provoquer des problèmes respiratoires graves. Ainsi, assurez-vous toujours que la litière soit propre et adaptée aux poules (pas de litières dégageant trop de poussières).

Astuce : la meilleure option pour faciliter le nettoyage et le changement de litière, reste le bac à fiente couvert de papier journal et de copeaux de bois.

Un parcours herbeux prolifique

Le second élément le plus important dans la vie d’une poule, c’est son espace extérieur. À la fois espace vital, récréatif, et nourricier.

C’est là que les cocottes passeront le plus clair de leur temps à gratter le sol, prendre des bains de poussières, et rechercher des graines, des herbes fraîches, ainsi que des petits insectes délicieux.

La moyenne d’un espace herbeux adapté est d’environ 10 à 15 m² par poule. Prévoir autant de place est nécessaire pour préserver la biodiversité et l’état sanitaire de l’espace.

Ainsi, si vous ne disposez que peu de terrain, il est préférable d’adopter 2 à 3 poules maximum. Mieux vaut quelques poules heureuses, que plusieurs malheureuses. Il est également important que ce parcours extérieur dispose de plusieurs espaces ombragés, surtout en été. Des arbres et arbustes sont également importants pour permettent aux poules de se cacher des prédateurs volants qui peuvent parfois s’en prendre à elles.

Un grand parcours extérieur est également l’une des meilleures solutions pour éviter les problèmes de piquages et de bagarres entre cocottes. Là, toutes auront de quoi faire leur vie de leur côté, et ainsi, mieux se retrouver pour partager des moments entre copines au moment voulu.

Des repas délicieux et nourrissants

La nourriture d’une poule est également l’un des piliers garants de leur bonne santé et de leur bien-être général. Les poules mangent de tout, certes, mais elles ne mangent pas n’importe quoi.

Pour combler leurs besoins énergétiques journaliers, il est important que leur alimentation de base soit adaptée. C’est-à-dire constituée d’un mélange multi céréalier à 70 %. Mélange qui leur apportera les glucides, lipides, et minéraux nécessaires à leur bon développement et à la production de bons œufs. Les 30 % restants pourront se constituer de restes alimentaires autorisés (fruits, légumes, restes de viandes…), de friandises comme des insectes séchés, et autres compléments alimentaires pour les poules comme des coquilles d’huître broyées source de calcium.

Enfin, on n’oublie pas que les poules ont besoin de pouvoir ingérer de petits gravillons pour bien digérer. Si votre terrain n’en dispose pas, pensez à en déverser de temps en temps au niveau du parcours herbeux.

Pour info, une poule mal nourrie est une poule sujette à de nombreuses maladies, et pas seulement. Piquage, et même cannibalisme, peuvent être des problèmes qui apparaissent au sein du poulailler.

Une hygiène corporelle contrôlée

Les parasites sont une véritable plaie pour les poules. Source de stress, de maladie, et parfois, de comportements agressifs, il est important d’en contrôler l’apparition et la prolifération. Poux et autres nuisibles ne doivent en aucun cas se développer au sein du poulailler. Pour cela, une surveillance accrue de l’enclos, mais aussi des volailles, est de rigueur.

Le meilleur rempart contre les parasites reste l’hygiène. N’hésitez donc pas à entretenir régulièrement votre poulailler et ses abords plusieurs fois par semaine, et à prévoir un grand nettoyage au moins deux fois par an.

Rappelez-vous, dans ces cas-là, mieux vaut prévenir que guérir, car une fois installé, il est très difficile de se débarrasser de ces bestioles.

Deux colocataires minimum

Les poules sont des animaux sociables. Aussi, pour éviter qu’elles ne s’ennuient ou qu’elles ne dépriment, il est important d’en adopter deux au minimum pour commencer, ou plusieurs de préférence, si votre espace vous le permet.

En effet, capables d’interagir et de bavarder grâce à une multitude de sons, de caquètements, et de gestes corporels, les poules sont toujours plus heureuses lorsqu’elles vivent en groupe. D’ailleurs, si vous y regardez de plus près, vous pourrez les observer s’allonger côte à côte dans un bain de poussière, ou même, se gratter amicalement le bec.

En conclusion :

Une poule heureuse pondra de délicieux œufs à profusion. Par conséquent, occupez vous bien d’elles et elles vous le rendront en vous offrant presque quotidiennement le plus beau des cadeaux !

A propos de l’auteur

Bonjour à tous, je m'appelle Fred ! Je suis un éleveur amateur de poules. Je travaille dans le domaine du web, d'où ce site. J'habite à la campagne, en Bourgogne et je vous partage ma petite expérience d'éleveur, en espérant que l'information que je vous apporte puisse vous être utile.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: