Quels sont les aliments interdits pour les poules ?

aliments-interdits-poules

Une alimentation saine est équilibrée pour vos poules est essentielle à la bonne santé et au bon fonctionnement général de votre poulailler. Ainsi, en plus de leur dose quotidienne de céréales, il est important que les poulettes puissent avoir accès à un espace vert, afin de diversifier leur nourriture en mangeant de l’herbe et des insectes.

Par ailleurs, les poules sont très friandes de restes de nourritures et d’épluchures en tous genres. En revanche, certains aliments peuvent s’avérer être très nocifs pour elles.

Ici, je vous parlerai donc de ces produits qu’il ne faut en aucun cas donner à vos gallinacées, et ceux, au contraire, qui peuvent leur apporter un très bon complément sur le plan nutritionnel.

Les aliments interdits pour les poules, quels sont-ils ?

Parfois, les déchets issus de votre cuisine ne doivent pas se retrouver dans votre poulailler. Préférez donc les jeter et faire profiter vos poules de vos restes un autre jour. Les aliments ou restes d’aliments à ne jamais donner aux poules sont :

  • Les aliments industriels ou transformés (biscuits du commerce, chips, plats préparés, etc.).
  • Les restes de Fast Food.
  • Les pelures et noyaux d’avocat.
  • Le pain moisi.
  • La viande crue, avariée, ou la viande moisie (et bien sûr jamais de poulet cela va de soi).
  • Les cœurs de choux.
  • Le céleri.
  • Les pelures d’oignon.
  • La peau d’agrume en général.
  • La peau de banane.
  • Les cacahuètes.
  • Le sel ou les aliments salés.
  • Le chocolat.
  • Le café ou le marc de café (par contre, vous pouvez sans problème l’utiliser comme engrais pour vos plantes).
  • Les pelures de pomme de terre et les pommes de terre crues.
  • Les haricots secs.
  • Les pelures de poireau.
  • La peau de kiwi

Aliments du quotidien autorisés pour les poules

Les restes alimentaires qui peuvent être donnés à vos poules et qui peuvent enrichir leur alimentation sont les suivants :

  • Les coquilles d’huître (excellentes pour un apport supplémentaire en calcium)
  • Les fruits.
  • Les légumes crus comme les salades, les épinards, les navets, les carottes, les courgettes, etc.
  • Le pain.
  • Les pâtes.
  • La viande.
  • Le poisson.
  • La charcuterie (mais pas en grosse quantité, car généralement assez salée).
  • Les fruits.
  • Le yaourt.
  • Le riz.
  • Et pour finir, les restes de fromages.

Par ailleurs, il est important de savoir que vos poules ont également besoin de boire et doivent, par conséquent, disposer d’eau fraîche et propre, en tout temps, et à volonté.

Autre élément important : les graviers. En effet, leur présence dans le poulailler permettra à vos cocottes de réduire leur nourriture en poudre, afin de mieux la déguster.

Par ailleurs, il est conseillé de nourrir vos poules en petites quantités et à heure fixe.

Le mot de la fin :

Maintenant que vous connaissez les aliments que vous pouvez ou non à vos poules, il ne vous reste plus qu’à bichonner vos poulettes.

À ce propos, sachez que les compléments de nourritures ne sont nécessaires que lorsque les poules ont peu accès à l’extérieur. Si ces dernières sont élevées en plein air et disposent d’un vaste terrain, elles sauront supplémenter leur alimentation par elles-mêmes en trouvant de l’herbes, des vers et des petits insectes à déguster.


Concernant la nourriture pour les poules :
Quels déchets peut-on leur donner à manger ?
Que mangent les poules ?